« Un bon site », c’est quoi ?

Séries d'articles : Création de site

Quand Bill Gates dit : « On ne peut, aujourd’hui, faire du commerce sans un bon site internet » indubitablement, il pense aux entrepreneurs, aux commerçants, aux artisans voire aux artistes qui vendent leurs produits, leurs services ou leurs œuvres.

Mais qu’est-ce qu’un bon site ? C’est ce que nous allons essayer de définir, maintenant.

Pour cela on peut se baser sur ce que nous recherchons, lors de nos navigations et sur ce que nous fuyons…

Avant de détailler le fond et la forme, pensez en premier lieu, à prendre un nom de domaine simple, court voire explicite : avec un nom de domaine long ou fastidieux, après plusieurs essais émaillés éventuellement de fautes de frappe, votre visiteur risque d’abandonner sa tentative de consulter votre site.

Sauf pendant l’éventuelle période d’essai chez un hébergeur « gratuit« , ne restez pas avec une adresse en sous domaine de type http://MonSite.HébergeurGratuit.com ou pire http://HébergeurGratuit.com/MonSite, cela ne fait pas sérieux, cela ne fait pas professionnel. Il vous faut un nom de domaine propre, comme http://MonSite.com par exemple ! Les hébergeurs soit disant gratuits peuvent vous le proposer, mais contre un abonnement payant dit souvent « premium« , à un prix élevé. Chez 1&1 et OVH le nom de domaine est inclus même dans l’abonnement de base, sans surcoût. (Pour info, un nom de domaine en .fr, .com ou .eu, ne coûte que 5 ou 6€, par an !)

La forme pour un « bon site »

J’aurais bien sûr pu commencer par le fond, qui semble plus important, mais dans la mesure où un site est avant tout visuel, c’est bien la forme qui sera perçue en premier par votre visiteur, et si elle est notoirement mauvaise, elle fera fuir ce visiteur, même avant qu’il n’ait pu en apprécier le fond. L’intérêt est qu’ils visitent le site entier et qu’ils y reviennent. Un « bon site » est généralement aussi un beau site, pour mieux s’imprimer dans la mémoire de votre visiteur.

A noter cependant, que la forme de votre site, que sa charte graphique doit être en relation avec le fond que vous y développerez. Sur le site de « trinity advise« , vous trouverez un excellent article sur les couleurs, leur signification et leur emploi. Merci à eux pour la qualité de cet article.
Dans l’ordre chronologique de perception, pourrait-on dire, ce qui peut rebuter vos visiteurs :

La durée de chargement de la page d’accueil

et accessoirement, dans un second temps, les autres pages et les articles. Au-delà d’une durée de quelques peties secondes, le visiteur zappera et aura peu de chances de revenir sur votre site, si ce n’est pas indispensable pour lui, en termes de contenu.

L’aspect visuel de la page d’accueil :

qu’on appelle aussi la charte graphique

  • Roue chromatique Adobeévitez les pages trop bariolées ou trop criardes et à l’inverse évitez les pages trop uniformes, trop ternes : 5/6 couleurs suffisent amplement pour un site. Le site d’Adobe color, pourra vous aider pour effectuer un bon choix de couleurs, avant de commencer à développer votre site.
  • Choisissez une bonne police de caractères ou mieux, un couple de police avec et sans serif (Google fonts vous en fournit un grand nombre), soignez la taille police de caractères pour qu’elle soit bien lisible et vérifiez sa couleur par rapport à la couleur du fond, pour la même raison (des caractères jaunes, par exemple, sur un fond gris clair, sont totalement illisibles).
  • Égayez votre page ou votre article par des illustrations ou des photos, voire une ou des vidéos.
  • Faites des paragraphes bien distincts, plutôt que d’afficher un long texte rébarbatif : espacez-les et pensez à utiliser les différents niveaux de titrage (de H1 à H4, au moins). Via votre feuille de style personnalisée (CSS) jouez sur les contraste pour différencier ou mettre en exergue certains ou tous vos « pavés » textes.
  • N’hésitez pas à éditer le fichier PHP de votre « header » pour modifier l’agencement de votre « haut de page » ou « en-tête ». Incluez un logo.
  • Et n’oubliez pas de vérifier que votre site s’affiche bien et de manière lisible sur tout les « displays » (les écrans), c’est à dire aussi bien sur un ordinateur de bureau que sur un smartphone, en passant par les ordinateurs portables, les petits portables et les tablettes… Près de la moitié des connexions, se font à partir de petits écrans. Votre site doit, aujourd’hui être parfaitement « responsive« , c’est à dire qu’il adapte sa configuration automatiquement, à la taille de l’écran qu’utilise le visiteur de votre site.

Agencement de la page (page) ou de l’article (post)

si une page ou un article est trop long, hormis les sites en « one-page« , pensez à le scinder. N’accumulez pas dans une seule galerie de photos, trop de clichés, scindez la galerie en plusieurs galeries, par types d’images ou par sujet. J’ai vu des blogs photos ou après 20 appuis sur la touche « page down« , je n’en étais pas arrivé à la moitié de la page… j’en suis sorti sans jamais y revenir, en dépit de l’intérêt et la beauté des photos.

Sachez aussi faire le bon choix, entre une page et un article…

Publicités « sauvages »

Les promoteurs de sites dits gratuits et de blogs (overblog, par exemple), pour se payer du service rendu pour votre hébergement « gratuit« , imposent à vos visiteurs des bannières de publicités « sauvages », voire des ouverture de fenêtres pop-up non sollicitées ni par eux, ni par vous. De plus généralement ces publicités n’ont aucun rapport avec le sujet de votre site, contrairement à des liens que vous pourriez vous-même inclure. Personnellement, je ne supporte plus cette continuelle intrusion dans ma navigation, et j’abandonne rapidement le site et je passe le programme Ccleaner, pour effacer tous les « cookies« . Habituellement, en payant, vous pouvez les faire supprimer… mais alors où est encore la gratuité de votre site  (cf. article de la même série : « combien coûte votre site ») ?

Le fond ou le contenu pour un « bon site »

Une fois la forme bien établie, c’est le fond, le contenu qu’il vous faut soigner.

A quoi sert un beau site très esthétique, si sur le fond, vous n’apportez rien à vos visiteurs potentiels. Sachez que cela joue aussi au niveau du SEO (« search engine optimization« , c’est à dire l’optimisation de votre site pour apparaître en bonne place, dans les moteurs de recherche comme Google ou Bing)

Un bon « fond » pour un « bon site » sera

  • original
  • logiquement structuré
  • étayé avec des liens externes

Réflexion contenuEssayez de décomposer classiquement en 3 points, vos démonstrations, vos raisonnements, vos argumentations.

Faites simple sans pour autant utiliser un style télégraphique. Il faut qu’il soit compréhensible à un plus grand nombre. Evitez les termes ésotériques à moins d’être sûr de ne vous adresser qu’à des spécialistes ou alors, expliquez les.

Profitez du vérificateur orthographique pour éliminer les fautes de frappe, les fautes d’orthographe, voire les fautes de grammaire : toutes ces fautes peuvent refléter une mauvaise image de vous.

Restez dans le sujet : une ou deux digressions peuvent passer, mais si vous devez vous étendre plus sur l’une d’entre elles, pensez à faire un autre article, à ce sujet. Ne mélangez pas tout et n’importe quoi.

Si vous entrez dans des sujets techniques, vérifiez bien ce qui a déjà été écrit sur le sujet et assurez-vous de ne pas raconter des bêtises. N’hésitez pas à inclure des liens vers des pages d’autres sites que le votre, mais dans ce cas vérifiez que le lien s’ouvrira bien dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre du navigateur. Si vous le pouvez, faites lire en avant première, votre nouvel article par quelqu’un de confiance : cela vous permettra de rectifier le tir, avant publication à tous. Dans WP, il vous suffira de spécifier un mot de passe pour une page ou un article de manière à en limiter la lecture à une ou plusieurs personnes à qui vous aurez fourni le mot de passe. Une fois les éventuelles rectifications apportées, vous pourrez toujours supprimer ce mot de passe pour que la publication devienne réellement publique.

Conclusion

J’ai essayé de survoler, dans cet article, les grandes lignes qui devraient vous guider pour développer votre « bon site ».
Surtout, ne publiez pas un site « à l’arrache ». Prenez le temps nécessaire, pour qu’il soit agréable. La première visite sur votre site, dégagera pour le visiteur une image de vous qui l’inciteront à revenir ou pas sur votre site. Une mauvaise première visite peut être rédhibitoire !

Vous pourrez trouver d’autres points qui vous semblent importants : cette liste n’est pas exhaustive. N’hésitez pas à laisser un commentaire, si vous voulez compléter cet article. Je vous en remercie par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + sept =